Bonjour à toutes et à tous sur Books & Dreams !
Close
booksanddreams@gmx.com
La nuit, la mer n’est qu’un bruit

La nuit, la mer n’est qu’un bruit est un roman de Andrew Miller, publié aux éditions PIRANHA le 24/08/2017.

Je tiens à remercier Babélio (via son opération Masse critique) et les éditions PIRANHA qui m’ont permis de découvrir ce livre qui me faisait tant envie.

Disclamer : Même si j’ai reçu ce livre gratuitement en échange d’un avis pour le site Babélio (opération masse critique), je tiens à signaler que mon avis est toujours sincère et le plus objectif possible.

En lisant le résumé, ce roman m’a tout d’abord intrigué puis j’ai eu très vite envie de le lire.
Dès les premières lignes j’ai compris qu’entre le résumé et l’histoire, il y avait un océan. Peut-être aurais-je du lire des extraits des livres déjà publié de l’auteur pour me faire une idée de son style ? Ou peut-être avais-je placé la barre trop haut ? Quoi qu’il en soit, je n’ai pas été conquise par ce livre. Ça c’est le moins qu’on puisse dire et je vais vous expliquer pourquoi.

Premier point : le problème du résumé. Dans celui-ci on nous explique que Maud et Tim après avoir subi une énorme épreuve vont réagir différemment à celle-ci. Sauf que le livre ne débute pas au moment, ou peu de temps avant, qu’ils subissent cette épreuve mais bien lorsque Maud et Tim se mettent en couple. Cela ne peut paraître qu’un détail mais dans les faits, cette partie occupe presque un bon tiers du roman !

Second point : le style de l’auteur. Je l’ai trouvé un peu brouillon, cynique (trop pour moi) et pas assez direct. L’auteur abuse trop souvent de périphrase et de détails inutiles, au lieu d’aller à l’essentiel.

Troisième point : les personnages. Le personnage principal est censé être Maud mais jamais on ne sait vraiment ce qu’elle pense. Plusieurs personnages vont partager ce qu’ils pensent d’elle et vont même aller jusqu’à interpréter ses « intentions » sans jamais lui demander directement ce qu’elle, elle veut.
L’auteur va très loin dans les « souffrance » et les épreuves qu’il inflige à son personnage (Maud), à tel point, que j’en suis venu à me poser la question s’il ne voulait pas régler ses comptes avec la gente féminine …

Dernier point et plus personnel celui-ci : J’ai trouvé qu’il y avait trop de narration et pas assez de dialogue. Alors, oui je sais que c’est un parti pris mais moi j’ai beaucoup de mal avec ce style narratif.

Je tenais, tout particulièrement, à donner mon avis pour aider de potentiel lecteurs(lectrices) à savoir s’ils avaient envie de lire ce livre.

Vous l’aurais compris, je suis plus que dubitative sur ce roman. Je ne conseillerais ou ne déconseillerais donc pas de le lire parce que chacun est libre de se faire son propre avis.
Je mets donc à ce livre **.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.