Bonjour à toutes et à tous sur Books & Dreams !
Close
booksanddreams@gmx.com
Gandhara de Richard Canal

Gandhara est un roman de Richard Canal, publié aux éditions SÉMA le 20/06/2018.

Je tiens à remercier Babélio (via son opération Masse critique) et les éditions SÉMA qui m’ont permis de découvrir ce roman qui m’intriguait.

Disclamer : Même si j’ai reçu ce livre gratuitement en échange d’un avis pour le site Babélio (opération masse critique), je tiens à signaler que mon avis est toujours sincère et le plus objectif possible.

Résumé
Daniel Kissling, détective privé sans ambition, vit comme il peut de petits contrats jusqu’au jour où un riche collectionneur lui demande de retrouver une statue extrêmement rare qu’il vient d’acheter et qui n’est jamais arrivée à destination…

Mon avis

Contrairement à ce qui est dit dans le résumé on a d’abord 80 pages avant que Daniel ne se retrouve confronté au riche collectionneur qui va l’envoyer à la recherche d’une œuvre d’art extrêmement rare.
On pourrait penser que 80 pages sur plus de 400 pages que fait ce roman ce n’est pas grand-chose. Et se serait vrai si ces 80 pages au début apportaient un plus à l’histoire mais c’est malheureusement loin d’être le cas.

Arrive cette rencontre qui va changer la vie de Daniel. Je pensais bêtement que le rythme allait s’accélérait de plus en plus mais son périple est un peu plus long à démarrer que je ne le croyais puisqu’au début les destinations sont surtout européennes. Il faudra attendre 90 pages de plus pour qu’il s’embarque pour Bangkok…

L’histoire en elle-même m’a dérangée sur plusieurs points :
Tout d’abord, c’est cette impression de retourner dans le passé mais sans la découverte d’autres cultures. Je m’explique. L’accumulation avec le détective privé pas très doué qui se retrouve embarqué dans une affaire qui le dépasse, le Point de vue de l’homme blanc, un peu macho, typiquement occidental qui se contente de ce qu’il connait et qui se morfond sur sa vie, pas aussi réussie qu’il l’aurait voulu.

Ajouter à cela un manque flagrant d’ouverture sur le monde et vous aurez une énigme un peu simpliste, sans surprise, dont les ficelles sont grossières et les péripéties déjà vues et revues.

La plume de l’auteur est assez spéciale mais pas mauvaise pour autant. On notera tout de même, un manque de rythme dû à beaucoup de longueurs et à des monologues un peu alambiqués et pas très intéressant.

Il n’est pas tendre avec ses personnages féminins et son personnage principal (Daniel) a des tendances à la paranoïa bien avant sa rencontre avec le riche collectionneur.

NB : Plusieurs scènes de sexe explicites sont présentes dans ce livre.
Un lexique avec la définition de certains mots technique et une carte précisant le voyage que Daniel entreprends auraient été fort appréciable !

En bref, j’attendais un peu plus de voyage et d’incursion dans d’autres cultures de ce roman mais je comprends qu’il puisse plaire à d’autres.

Je mets donc à ce livre 3/5.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués.